Facebook
Inscrire son auto école

Guide pour choisir son auto-école à Paris

auto école choisirAppelée encore « école de conduite », une auto-école est un établissement qui enseigne la conduite automobile. Ainsi, avec une finalité de délivrer un permis de conduire, elle doit d’abord dispenser une formation théorique et pratique. Cette formation est centrée sur l’apprentissage de la protection des dangers de la circulation qui tient compte des autres usagers de la route notamment les cyclistes et les piétons. Bien que choisir une auto école semble, facile, il y a certains critères qu’il faut respecter pour ne pas se retrouver par la suite dans une situation inconfortable ou tout simplement rater votre permis de conduire. Voici donc quelques conseils pour vous aider à faire le choix. 

La proximité de l’auto-école 

La meilleure façon d’avoir des informations en rapport avec une auto-école est le bouche-à-oreille. Mais toujours est-il qu’il faut privilégier les meilleures conditions. La première chose à faire consiste à se renseigner autour de soi, pour savoir s’il n’y en aurait pas une dans son entourage car la plupart des quartiers ont 2 ou 3 auto-écoles. Choisissez-en donc une non loin de chez vous. Ça peut être près de chez vous, près de votre école ou encore près de votre lieu de travail. Cela a l’avantage parce que la proximité vous facilite la gestion de votre emploi du temps. Pour choisir une auto-école proche, Google Maps peut vous être d’une grande utilité. Les blogs et les forums sur Internet peuvent aussi vous inspirer et partant vous donner quelques critères d’appréciation.

L’accueil et l’ancienneté de l’auto-école.

Les autos–écoles établies depuis une longue date ou bien qui appartiennent à un réseau CER ou ECF sont généralement recommandables. Mais, il est important de faire le tour et se rendre sur place. Cela vous permettra de savoir si vous pourriez travailler dans des bonnes conditions ou pas. Les critères comme la propreté, la serviabilité, et l’accueil devraient vous permettre de savoir que vous pourriez faire votre apprentissage dans de bonnes conditions. Ne quittez pas les lieux sans avoir eu un entretien avec votre formateur. Celui-ci sera à même de répondre à vos questions. En cas d’hésitation sur le choix d’une formule comme un stage, une formation classique, un forfait, etc.…, il pourra bien vous orienter.

Quelques questions à poser une fois à l’auto-école de son choix.

Une fois à l’auto-école de votre choix, voici quelques questions qu’il faut poser :

  1. L’existence des formules. Certaines écoles proposent des menus comme des codes illimités par heure, pendant douze mois. D’autres encore proposent 25 heures de conduite pour 1.000 € ou encore deux tentatives de passage du Code. Tous ces menus sont avantageux, mais il faut surtout s’informer s’il existerait des menus à 30 heures car ces formules varient d’une auto-école à l’autre. C’est donc important de les comparer ne fut-ce que pour avoir une idée.
  2. le nombre d’élèves inscrits. Cette information est capitale dans la mesure elle vous aidera à savoir à quelle fréquence vous pourriez avoir des leçons de conduite, lorsque vous auriez réussi l’examen du code de la route. Plus, il y a beaucoup d’élèves, plus ça risque de trainer en peu pour toi bien que ce soit un signe d’une auto-école de bonne renommée.
  3. le nombre de moniteurs. Il faut se renseigner sur le nombre de moniteurs disponibles. Cela vous permettra de savoir le nombre d’élèves disponibles pour chaque moniteur. Ainsi, s’il y a une quantité suffisante de moniteurs, il vous sera facile de suivre les leçons. Par contre si l’effectif des élèves dépasse celui des moniteurs, vous progresserez difficilement car vous auriez des difficultés à suivre des cours. Si tel est le cas, vous pourriez être contraints à demander des leçons supplémentaires. Or, cela coûte cher ! Bien évidemment, pour prendre vos dispositions, vous pourriez prendre des renseignements pour savoir si chaque élève est suivi par un même moniteur ou pas.
  4. les notes exigées pour passer l’examen et les tarifs. Renseignez-vous sur le taux moyen de réussite aux examens du Code et du permis. L’information en rapport avec l’examen du Code est généralement plus facile à obtenir, mais celle qui est très importante est celle en rapport avec taux moyen de réussite aux examens du permis. N’oubliez pas de demander également le tarif d’un éventuel second passage à chacun de ces examens. En effet, il arrive qu’on puisse échouer à l’examen du permis lors du premier passage. Au moment où la plupart des auto-écoles autorisent deux essais, à l’examen du code de la route, il est rare de voir celles qui autorisent une seconde chance pour le passage du permis. C’est mieux donc de s’informer à ce sujet.
  5. les heures supplémentaires. Certaines auto-écoles pourraient vous demander de prendre quelques heures supplémentaires, une fois que le forfait d’heures est épuisé. Le plus souvent, pour justifier ce paiement supplémentaire, certaines auto-écoles évoquent un niveau insuffisant pour évoluer. Il faudrait donc que vous sachiez la facture à payer dans pareilles circonstances, car parfois vous vous retrouvez devant le fait accompli, alors que vous n’avez pas un autre choix. Pour éviter des surprises désagréables, demandez à l’agence en question, le prix de cette heure supplémentaire. Elle est généralement très élevée !
  6. les horaires d’ouverture ainsi que les horaires de leçons de code. La plupart des auto-écoles ouvrent le matin, mais ferment l’après-midi. De même, la plupart des leçons de Code sont souvent organisées à des heures fixes. Il faut donc bien s’assurer pour éviter de se retrouver dans une situation ingérable.

Le taux de réussite d’une auto- école.

En principe, la moyenne nationale du taux de réussite au permis de conduire oscille autour de 55 %. Lorsqu’une auto-école a un taux de réussite élevé, cela montre qu’il peut mériter la confiance des apprenants. Ainsi, le taux de réussite d’une l’auto-école est un indice d’une bonne ou mauvaise qualité de formation. Pour avoir cette information, vous pouvez faire des recherches sur Internet ou contacter les anciens candidats de cette auto-école. Ainsi en interrogeant les gens autour de vous, leur point de vue pourrait vous être d’une grande utilité. Vous pouvez également noter le numéro d’agrément de l’auto-école qui vous intéresse, pour ensuite prendre des renseignements auprès de votre préfecture, en rapport avec le taux de réussite.

La qualité de formation d’une auto- école.

Pour savoir si une institution a une bonne ou mauvaise réputation, vous pouvez interroger d’autres élèves qui l’ont déjà fréquentée avant vous. Sur base de leurs informations, vous pourriez avoir une idée de ce qu’elle donne comme formation. Il ne serait pas donc sage de choisir une auto-école où d’autres personnes ont eu de mauvaises expériences. Privilégiez-en plutôt une qui a déjà signé la Charte de qualité des écoles de conduite. En plus, une auto-école qui dispense un enseignement de qualité donne en principe 55 minutes d’heure de conduite. Ceci est donc une information que vous pourriez demander auprès de l’auto-école de votre choix.

N’oubliez pas de demander comment s’organise la préparation au Code. Si des cours collectifs sont souvent organisés dans l’auto-école de votre choix, renseignez-vous sur les délais de présentation aux examens et le rythme des leçons.

Les horaires de l’auto-école

horaire auto écoleInformez-vous sur les heures d’ouverture de l’auto-école en question. N’oubliez pas non plus de demander les heures des leçons de code ainsi que la plage horaire des leçons de conduite. Il faut pendre cette information pour ne pas se retrouver avec un programme qui ne correspond pas à vos disponibilités.

Jetez un coup d’œil sur les livrets de l’auto – école.

Certaines auto-écoles forment les élèves assez rapidement pour juste empocher de l’argent. Les conséquences de ce genre d’apprentissage sont que le jour de faire une démonstration pratique de conduite automobile, on se retrouve en train de faire des dégâts. Dans pareilles circonstances, l’échec est garanti!

En prenant le soin de jeter un coup d’œil sur les livrets de l’auto-école, cela vous permettra de savoir s’ils font un travail bâclé ou pas. Un bon livret d’apprentissage automobile donne des détails sur 4 phases de la formation.

Les tarifs d’une auto-école. 

En moyenne, le tarif d’un permis de la catégorie B est de 1200 €. Faites donc marcher la concurrence entre les différentes écoles de conduite en comparant les prix ! La plupart des auto-écoles commencent par 450 euros. Ensuite, certaines d’entre elles peuvent parfois dépasser 800 euros, hors frais d’inscription les frais du dossier (de 60 à 120 €) et les frais d’examen.

Une auto-école qui n’affiche pas clairement ses prestations et ses tarifs est à craindre. Il ne faut pas se faire impressionner par les prix défiants toute concurrence car ils ne sont pas forcément les meilleurs ou ne sont pas un gage de sérieux. En effet, certaines auto-écoles offrent des forfaits attractifs qui comprennent 20 heures de conduite obligatoires. Mais, à la fin, on se rend compte qu’il faut plutôt 30 à 40 heures d’apprentissage.

Cela veut dire donc que les 10 ou 20 heures supplémentaires qu’il faut encore payer sont relativement chers. En principe, 20 heures de formation obligatoire à la conduite coûtent 700 €, soit 20 heures x 35 € /h. Ainsi, quand, on trouve des tarifs trop bas par rapport à ceux-là, il faut se poser des questions.

À titre d’illustration, en France, une heure de conduite coûte environ 35 € en province contre 45€ en région parisienne. Lorsque, vous voyez des tarifs trop bas, soyez donc prudents, car, vous pouvez vous retrouver dans une situation ou par exemple l’auto-école surfacture d’autres prestations comme les frais de représentation au permis (parfois jusqu’à 150€ !). Et lorsque vous auriez pris un engagement avec cette auto-école, vous n’auriez pas d’autres choix que de vous exécuter.

Il est donc impératif de demander en détail et avec précision le montant réel et total des leçons. Avant de vous proposer tout éventuel forfait, l’auto école devrait en principe vous faire une évaluation initiale qui consisterait à vous mettre en situation de conduite plutôt que devant un simulateur ou un logiciel. Il faut également faire très attention au contenu de la formation notamment le code, la conduite, et la présentation.

Les facilités de paiement de l’auto-école.

La plupart des prix proposés par beaucoup d’autoécoles sont négociables. Cela vous donne la marge de faire jouer la concurrence. Lors du paiement, évitez de verser la totalité de la somme lors du premier rendez-vous. Une auto-école qui vous permet de régler de façon échelonnée est recommandée.

La possibilité de payer en 2 ou 3 fois, vous permet par exemple d’être remboursé en cas d’interruption. Or si vous réglez l’intégralité au départ, cela risque d’être problématique.

Les conditions de paiement forfaitaires.

tarif auto écoleLorsque l’auto-école de votre choix offre des forfaits, renseignez-vous bien car au moment du paiement cela pourrait vous être d’une grande utilité. Plus tard, lorsqu’ il s’agira de régler vous pourriez le faire de manière séparée. C’est-à-dire que vous pourriez faire un règlement de l’apprentissage théorique à l’inscription, puis un paiement des leçons de conduite « à la réservation ». À chaque paiement, une facture vous sera alors remise. Elle pourra vous être utile en cas de demande de remboursement ou d’insatisfaction.

La santé financière d’une auto-école 

En plus les tarifs des cours qui doivent être clairement affichés à l’intérieur comme a l’extérieur, il faut vous assurer également que l’auto-école possède une garantie financière. En cas de doute sur la situation financière d’une auto-école, vous pouvez faire une vérification sur le site www.infogreffe.fr .En effet, certaines auto–écoles conventionnées ont un «permis à 1€ par jour». Il s’agit des auto-écoles signataires de la Charte de qualité des écoles de conduite. L’avantage est qu’en cas de faillite, vous serez totalement remboursé. Vérifiez que l’auto-école de votre choix n’est pas en redressement judiciaire ou pire en faillite. Vous pouvez par exemple obtenir ces informations sur le site internet Euridile.

Le matériel

En observant bien, certains petits détails pourraient vous donner une idée de ce qui vous attend une fois après avoir fait votre inscription. Entre autres ces petits faits, il y a les locaux,  le mobilier, les véhicules, le support de code,  ainsi que la qualité du matériel pédagogique (son entretien, son état,  son type, et son niveau, etc.…) de l’auto-école de votre choix. Il est tout à fait clair qu’un véhicule dépassé, sale ou encore endommagé peut laisser présager une situation financière critique ou encore une formation de mauvaise qualité.

Renseignez-vous sur les épreuves que donne l’auto- école.

Dans certaines auto-écoles, la formation théorique du code de la route se fait à l’aide de DVD à corrections intégrées. Bien que chaque auto-école ait ses propres spécificités, la plupart ont des choses en commun. Toutes offrent des formations théoriques et pratiques. L’examen théorique contient 40 questions soit 35 réponses qui permettent d’obtenir le code de la route.

L’examen pratique consiste en une conduite sur route pendant 35 minutes. Il s’agit d’une épreuve qui se déroule dans les agglomérations, les hors-agglomérations et dans les autoroutes. Cela permet donc à l’auto-école de vérifier si le candidat est capable de conduire une automobile dans le respect du code de la route et surtout tout en respectant les autres usagers. Pendant cet examen, le candidat a l’obligation d’effectuer deux manœuvres dont au moins une en marche arrière. En d’autres termes, il doit faire la marche arrière en courbe, le demi-tour, la marche arrière ligne droite, le rangement en bataille, en épi ou en créneau. En plus de cela, le candidat doit répondre à 2 questions sur les vérifications du véhicule notamment 1 sur l’extérieur du véhicule (c’est-à-dire la plaque d’immatriculation, les lumières des phares, le tableau de bord,  les documents, l’état mécanique, les niveaux)  et 1 sur l’intérieur.

Quelques questions à se poser avant de s’inscrire dans une auto-école. 

Demandez un modèle de contrat.

Une fois l’évaluation préalable terminée et après avoir choisi votre auto-école, il faut penser au contrat. Prenez le soin de le lire avant de le signer.

S’il y a des les formulations ambiguës, n’hésitez pas à poser des questions. Il en va de votre intérêt. Si vous ne le faites pas, cela peut se retourner contre vous. Vérifiez aussi le temps de validité du forfait.

Il faut bien vérifier notamment les clauses qui parlent des durées et des possibilités de récupérer votre dossier en cas de déménagement ou d’insatisfaction. En principe, les sommes versées pour des leçons  à venir ne sont pas récupérables, au moment de l’expiration du contrat.

Lisez bien la partie qui concerne à la durée du contrat de formation ! Il  arrive qu’il soit d’une durée très limitée (6 mois) et parfois très contraignante. Cela voudrait que pendant ce temps, si vous n’avez pas encore reçu votre permis de conduire, vous devriez impérativement payer une nouvelle formation.

Conclusion

Le mauvais choix d’une auto –école peut être à l’ origine des surprises désagréables. C’est pourquoi nous vous recommandons de lire et relire encore ce document avant de faire votre choix. En couplant toutes ces informations que nous avons sélectionnées pour vous et en respectant tous ces critères ci-haut cités, il y a des fortes chances que vous puissiez trouver une auto-école qui puisse répondre parfaitement à vos attentes.